Question Parlementaire vum Léon Gloden – Neie Moment am Dossier Tanklager am Hafe vu Mertert

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 du Règlement de la Chambre des Députés, je souhaiterais poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre de l’Economie.

Dans un article paru dans le “Tageblatt” du 3 avril 2017, il est indiqué qu’un représentant du Ministère de l’Economie aurait dit qu’une partie des capacités supplémentaires que la société Tanklux S.A. souhaite installer dans le Port de Mertert, sur le territoire de la Ville de Grevenmacher, serait à considérer comme des réserves nationales. Or, lors des dernières réunions à l’Administration de l’Environnement les 15 février et 8 mars 2017, les responsables de Tanklux ont clairement indiqué que le projet d’extension n’est pas destiné à garantir des réserves nationales, mais qu’il s’agit d’un projet exclusivement d’intérêt commercial privé.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Economie :

  • Est-ce que Monsieur le Ministre peut confirmer les propos recueillis par le “Tageblatt”, à savoir qu’un représentant du Ministère de l’Economie aurait confirmé que les capacités supplémentaires à projeter seront néanmoins partiellement destinées à des réserves nationales?
  • Dans l’affirmative, quel pourcentage des capacités supplémentaires (à savoir que la capacité totale serait augmentée de 60.000 m³ à 150.000 m³) serait destiné à des réserves nationales et quelle sera alors l’emprise du Ministère de l’Economie sur le projet?
  • Est-ce que le Ministère de l’Economie serait d’accord à ce que les réserves nationales luxembourgeoises pourraient être implantées sur le territoire allemand, tel que préconisé dans cet article, sachant qu’à ma connaissance, des grèves bloquant les autoroutes allemandes ou routes nationales sont beaucoup moins fréquentes, voire inexistantes par rapport au risque de grèves en Belgique ou en France ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Léon Gloden

Député

Hannerloosst eng Äntwert

  • (gëtt net verëffentlecht)