Question parlementaire des Députés de l’Est: Suppression de certains arrêts de train et de bus entre Luxembourg et Trèves. Avec Réponse

Une question parlementaire des députés Léon Gloden, Octavie Modert et Françoise Hetto-Gaasch à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures et à Monsieur le Ministre de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse

Monsieur le Président,

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 du Règlement de la Chambre des Députés, nous voudrions poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures et à Monsieur le Ministre de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse concernant la suppression de certains arrêts de train et de bus.

Avec les nouveaux horaires du 10 décembre dernier, la société des CFL vient de supprimer certains arrêts de train des trains RE circulant entre Luxembourg et Trèves, notamment aux gares de Wecker et de Munsbach. A nos yeux, cette suppression constitue un désavantage sérieux pour les habitants des communes avoisinantes et met à néant en large partie le concept de la mobilité douce prôné par le Ministère du Développement durables et des Infrastructures.

En outre, sans être exhaustif, d’une part, plusieurs lignes de bus ont été réduites à partir de certains villages de l’est du pays. D’autre part, les connexions entre villages ou à partir de certains villages (p. ex. commune de Flaxweiler) vers par exemple Junglinster ou Grevenmacher devraient être améliorées de façon générale.

En plus, il nous revient qu’en raison de la suppression ou de nouveaux tracés de certaines lignes de bus au plateau de Kirchberg, un grand nombre d’étudiants provenant de l’est du pays ne seraient plus en mesure d’arriver à temps dans leurs lycées.

C’est dans ce contexte que nous aimerions poser les questions suivantes aux Ministres précités :

  • Pour quelles raisons les arrêts en cause ont-ils été supprimés ?
  • Comment Messieurs les Ministres réagissent-ils aux critiques que suscite la suppression de certains arrêts de train à Wecker et à Munsbach ? Entendent-ils révoquer la décision en vue de la promotion de la mobilité douce ?
  • Est-ce que Messieurs les Ministres peuvent confirmer les problèmes résultant de la suppression, voire de la déviation de certaines lignes de bus à partir du Plateau Kirchberg ? Dans l’affirmative, comment Messieurs les Ministres envisagent-ils de résoudre le problème ?

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération.

Léon Gloden

Octavie Modert

Françoise Hetto-Gaasch

Députés

Hannerloosst eng Äntwert

  • (gëtt net verëffentlecht)