QP. vum Léon Gloden a Marco Schank mat Aentwert: Wéi funktionéieren déi nei Police Kommissariater ?

D’Äntwert op dës parlamentaresch Fro, fann der ënnert dësem Link : QP 80

 

Monsieur le Président,

 

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que conformément à l’article 83 du Règlement de la Chambre des Députés, nous souhaiterions poser une série de questions à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure concernant le fonctionnement des nouveaux commissariats de police.

Parallèlement avec l’entrée en vigueur de la réforme de la police le 1er août 2018, la nouvelle génération de commissariats de police, appelés anciennement « commissariats de proximité » et « centres d’intervention », devraient, selon l’ancien Ministre de la Sécurité intérieure, garantir une présence accrue de policiers dans l’ensemble du territoire luxembourgeois.

Selon un article publié aujourd’hui par le « Luxemburger Wort », le Syndicat national de la police grand-ducale (SNPGL) considère la réforme territoriale comme étant un « échec ». Selon les dires du Président du SNPGL, de nombreux commissariats situés en milieu rural n’existeraient plus dans la réalité puisque les agents y ont été retirés. Une personne qui appelle le commissariat le plus proche est ainsi souvent priée de s’adresser à un commissariat plus grand. Afin toutefois de préserver l’apparence et de « jeter de la poudre aux yeux des citoyens », un petit nombre de policiers seraient envoyés de manière sélective dans les commissariats en question. Tel serait notamment le cas des commissariats sis à Steinfort, Bertrange, Wasserbillig, Wormeldingen, Mondorf-les-Bais, Vianden, Grosbous tout comme bientôt également Roeser. Toujours selon les affirmations du Président du SNPGL, les policiers concernés souffrent d’une dégradation de leurs conditions de travail et ces commissariats « fictifs » coûteraient de l’argent public dépensé en vain.

C’est dans ce contexte que nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure :

–        Comment Monsieur le Ministre réagit-il aux propos de la SNPGL recueillis par le « Luxemburger Wort » ? Qu’en est-il des commissariats de police évoqués ?

–        Monsieur le Ministre peut-il confirmer que depuis la mise en pratique des nouveaux commissariats, la présence de policiers a effectivement augmenté sur l’ensemble du territoire ? Dans l’affirmative, sur quelles sources Monsieur le Ministre se base-t-il ?

–        Monsieur le Ministre peut-il confirmer que les commissariats de police nécessitent des ajustements et si oui comment et quand Monsieur le Ministre va-t-il remédier à la situation actuelle ?

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre haute considération.

 

Léon Gloden                                                                        Marco Schank

Député                                                                                   Député

Hannerloosst eng Äntwert

  • (gëtt net verëffentlecht)