INCIDENT EN PRISON ET AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ DES GARDIENS DE PRISON ET DES FORCES DE L’ORDRE

Monsieur le Président,

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que conformément à l’article 83 du Règlement de la Chambre des députés, nous souhaiterions poser une série de questions à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure et à Monsieur le Ministre de la Justice au sujet des pistolets à impulsions électriques.

Un prisonnier extrêmement agressif en détention provisoire au centre pénitentiaire de Schrassig a blessé mardi matin quatre agents du groupe d’intervention pénitentiaire (GRIP) au cours d’un transfert interne et ce malgré le dispositif habituel de protection qui a été utilisé par les agents spécialement formés pour intervenir dans des situations dangereuses ou difficiles. Le pistolet à impulsions électriques (Taser) aurait peut-être désamorcé la situation. Les soussignés ont à plusieurs reprises interpellé l’ancien Ministre de la Sécurité Intérieure sur le sujet qui s’est montré réticent sur la possibilité d’utiliser un pistolet à impulsions électriques au sein des forces de l’ordre luxembourgeoise.

C’est dans ce contexte que nous aimerions poser les questions suivantes aux Ministres concernés.

  • Au vu de l’incident précité Monsieur le Ministre de la Justice ne considère-t-il pas que dans un souci d’amélioration de la sécurité des agents pénitentiaires que ceux-ci devraient être équipés d’un pistolet à impulsions électriques ?
  • De façon générale, Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure est-il aussi réticent que son prédécesseur d’équiper les forces de l’ordre d’un pistolet à impulsions électriques alors que les tests effectués par la police allemande à Trêves ont conduit à un avis favorable quant à l’utilité du pistolet à impulsions électriques ?

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre haute considération.

Gilles Roth                                            Léon Gloden                                  Octavie Modert

                                                                  Députés

Hannerloosst eng Äntwert

  • (gëtt net verëffentlecht)